Guide d'achat sur le sac de frappe
sac-de-frappe-1.jpgsac-de-frappe-2.jpgsac-de-frappe-3.jpgsac-de-frappe-4.jpgsac-de-frappe-5.jpg

Sac de frappe

Sac de frappe

Utilisé dans de nombreuses disciplines telles que la boxe et la boxe thaïlandaise, le sac de frappe peut aussi être utilisé pour un usage personnel à domicile. Utilisé dans les salles de fitness, les salles d’entraînement de boxe, de kick boxing et de boxe thaïlandaise, le sac de frappe est très utile, voire indispensable pour des sportifs. En effet, grâce aux sacs de frappe, ils durcissent leurs tibias et travaillent leurs coups de poing ainsi que leurs coups de pied. Le sac de frappe est très utile, car il permet aux sportifs (boxeurs, gymnastes) de travaille leur résistance, leur puissance et leur endurance, qui sont des qualités qu’un sportif doit avoir pour tenir tête à un adversaire sur un vrai ring, durant plusieurs rounds. D’autres aspects peuvent aussi être travaillés grâce au sac de frappe : la précision, les anticipations et les déplacements. De plus, lorsqu’un entraîneur tient le sac, il peut riposter, corriger, conseiller, motiver, l’élève qui s’entraîne. Le sac de frappe est une cible mobile qui permet de corriger l’élève qui l’utilise. C’est un sac rempli de lamelles de cuir ou du sable. Lorsqu’il est fabriqué pour un usage à domicile, il peut être rempli avec du linge.

Utilisation du sac de frappe

Le sac de frappe, qu’il s’agisse d’un sac de frappe sur pied ou d’un sac de frappe autoportant que l’on peut suspendre, est utilisé comme un adversaire, grâce à qui on peut travailler ses coups et ses jeux de jambes en tournant autour. Grâce au sac de frappe, il est possible d’avoir un exercice complet. L’élève boxeur permet d’évaluer le bon synchronisme pour frapper, d’analyser la distance qui le sépare de son adversaire d’ajuster des déplacements. De même, le sac permet d’apprendre à l’élève à se défendre et non pas seulement à riposter ou attaquer. Ainsi, il peut corriger des gardes défectueuses, apprendre les esquives, les pas de retrait et les techniques de contre. Avant chaque combat, le sac est déplacé et utilisé dans les vestiaires pour le boxeur qui doit aller combattre afin de réveiller son jeu offensif, sa vitesse de frappe et sa force. Pour une utilisation privée, le sac peut être utilisé à domicile par des personnes qui souhaitent avoir un défouloir ou qui font de la boxe en amateur.

Conditions physiques et psychologiques du boxeur et équipement

Pour frapper, le boxeur doit s’entraîner longtemps pour apprendre à s’habituer à la production d’acide lactique provoquée par l’effort. Pour frapper sur un sac de frappe, le boxeur doit être concentré, attentif aux conseils et remarques de l’entraîneur, il doit pouvoir anticiper les réactions et les coups de son adversaire (en l’occurrence l’entraîneur) et il doit avoir une forte motivation de se surpasser.

Lorsqu’il est en situation réelle d’entraînement, en se servant d’un sac de frappe, le boxeur doit avoir l’équipement complet avec lequel il monte sur un ring afin de s’y habituer. Il doit porter un casque qui est obligatoire afin de se protéger le visage, le protège dents qui isole les dents, les lèvres, permet d’amortir les chocs, les gants qui ont une partie extérieure en cuir et ont une mousse synthétique à l’intérieur, la coquille qui protège les paries génitales du boxeur, le bandage des mains (sous les gants) pour assurer la contention des poignets et la protection des articulations, les protèges tibias et les protèges pieds, les chaussures de footing adaptées au terrain sur lequel le boxeur s’entraîne. Pour compléter son entraînement, en plus du sac de frappe, le boxeur a besoin d’une corde à sauter qui lui permet de travailler sa vitesse, son jeu de jambes et son endurance. Il est généralement conseillé de masser le corps et notamment les tibias avec une lotion à la fois rafraîchissante et chauffante afin d’atténuer la douleur due aux chocs.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment